Auteurs indépendants, Coup de coeur, Drame, New Adult, Romance

Chronique – Sous le même ciel d’Erika Boyer

Capture d’écran 2019-04-03 à 14.09.05.png

 

Je n’aurais jamais assez de mots pour te dire combien je t’aime. Tu comptes plus que tout, plus que le ciel lui-même.

 

Edition : Auteurs indépendants

Pages : 361

Prix : 15,90 €

Alejandro déménage en France, il n’a pas eu le choix et a dû suivre ses parents et donc quitter l’Espagne. Il est très introverti, il s’inquiète que ses différences l’empêchent de se trouver une place. Mais lorsqu’il rencontre son voisin, Hugo, tous ces doutes s’en vont. Plein de vie, ce dernier l’adore, ainsi que ses cheveux mi-longs et son accent hispanique. Les deux garçons vont rapidement se lier d’amitié. Ils vont grandir, devenir des hommes. Ils découvriront l’amitié et l’amour ensemble.


Mon avis

 

Ce roman parle de l’amour entre deux hommes. C’était la première fois que je lisais un livre avec une romance entre deux hommes, et je peux vous dire, que c’était juste magnifique. Comme je le dis à chaque fois, Erika Boyer est une valeur sûr pour moi. Je sais avant même de commencer le roman que je vais aimer. Elle a une plume sublime, qui parle d’amour avec douceur, de tabous avec légèreté. On ajoute à ça une délicate poésie.

Bien sûr, je suis différent, mais ne le sommes-nous pas tous d’une façon ou d’une autre ? N’est-il pas dommage que les gens accordent tant d’importance négative à ce qui nous sépare, alors qu’il serait bien plus simple de noter ce qui nous rassemble ?

Ce livre est sensationnel, merveilleux. Il est doux, sensuel, cruel, rempli d’amour. C’est une histoire qui parle de beaucoup de chose. Du regard que les personnes fermées d’esprits peuvent avoir sur un couple homosexuel. D’autres sujets très importants dont un qui est peu abordés dans les livres. Et ce sera à vous de le découvrir en lisant ce livre. Il m’a mis les larmes aux yeux, il m’a bouleversé.

Alejandro est un homme très introverti, sur la réserve, qui reste dans son coin. Il m’a touché dans sa façon d’être et de penser. Quant à Hugo, il est tout l’inverse. Il est chaleureux, très social, il est populaire. Et c’est un mélange détonnant. On voit leur évolution sur plusieurs années, leur amour grandir de plus en plus.

Leur amour qui se dégage entre eux est juste extraordinaire. J’ai lu beaucoup de romance, mais on ne ressent pas toujours l’amour dans les histoires. Alors là je peux vous le dire, on le ressent. J’ai eu l’impression d’être proche d’eux. L’amour d’Hugo pour le ciel m’a transporté, parce que je suis amoureuse du ciel aussi. La poésie qui se dégageait de ces moments était vraiment prenante.

« Je serai ta maison ; le sol qui te porte, le toit qui t’abrite et les murs qui te protègent. »

Je pense que tout le monde devrait lire cette histoire. C’est un gros Love is Love, c’est un énorme message d’amour. C’est une histoire cruelle et bouleversante. C’est comme qui dirait, une histoire qui prend aux tripes. Alors c’est bien sûr un livre que je ne peux que vous conseiller.

 

Ollijeen

 

3 réflexions au sujet de “Chronique – Sous le même ciel d’Erika Boyer”

  1. Encore une magnifique chronique de ta part qui me va droit au cœur… Merci beaucoup ♡ Je suis super heureuse que ta première romance entre hommes ait été celle-ci et qu’elle t’ait plu !

    Aimé par 1 personne

  2. Erika Boyer est une auteure qui m’interpelle, les couvertures de ses romans sont toutes plus belles les unes que les autres et les thèmes abordés me plaisent, il faut vraiment que je découvre ses romans ! Ta chronique donne vraiment envie de lire celui-ci!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s